Portrait #7

||||| 0 Formidable |||||

Claire Beaugé, réalisatrice + comédienne + géo-trouve tout + reine du système D et des portes ouvertes grâce à une énergie pétillante… 

# Claire, on doit te le dire, tu es l’une des Rose que l’on avait le plus hâte de présenter parce que tu es un peu une « hyper Rose » de multiples couleurs. Et toi, tu vois plutôt de quelle couleur ?
Je me vois comme une Rose tricolore : du violet, un beau violet-lilas qui évoque la joie et la spiritualité, du blanc pour la pureté et la virginité, et du bleu turquoise pour l’évocation du ciel et de la mer… et puis j’ajouterai quelques paillettes sur les pétales.

Non mais là, tu es consciente quand même que tout le monde va avoir envie de te cueillir direct ?

# Comme tu le sais, nos Rose sont toutes des femmes formidables, et quand on t’a demandé d’être l’une de nos Rose, tu as tout de suite signé « Claire la Rose » comme une belle évidence… Tu te sens Rose de quelle manière ?
Je me sens Rose car je suis une femme qui n’aime pas la routine du quotidien. Je me vois comme une guerrière, toujours en marche pour exister intensément même dans les moments de difficulté. Entre ma vie de maman qui élève 3 enfants et ma vie de création, parfois il faut y croire. Mais quand j’ai la sensation qu’il y a trop de barrières, hop je saute les barrières et même pas mal (enfin presque). J’ai besoin de vivre tous les jours quelque chose d’exceptionnel, même si cette chose exceptionnelle est très simple… ce peut être un tout petit détail qui donne à ma journée un zeste de magie.

Belle définition d’une Rose en effet, on n’aurait pas dit mieux.

# Parle nous un peu de ta vie tourbillonnante, entre le métier de comédienne et celui de réalisatrice, ton coeur balance ou bien le lien se fait-il harmonieusement ?
Mes deux métiers sont intimement liés, je suis à la fois comédienne et réalisatrice et je jongle entre les deux, selon mes projets, selon les rencontres. Je suis comédienne de formation et j’ai mis 15 ans à passer derrière la caméra pour réaliser des films, des courts métrages. Au départ, j’ai pensé que je me tournais vers la réalisation parce que je n’avais pas fait la carrière que je souhaitais en tant qu’actrice, mais je me suis rendue compte que c’était un chemin sur lequel j’étais dès le départ sans même le savoir. Toutes ces années dans le monde du cinéma ont été inspirantes et constructives. J’aime inventer et raconter des histoires, j’aime mettre les mots en image, emmener le spectateur dans une aventure que j’ai imaginée pour lui et pour moi. Aujourd’hui si l’on m’offre de beaux rôles au cinéma ou la télévision, je les prends avec joie bien sûr, mais je me sens résolument tournée vers la réalisation.

# Quel est ton plus beau moment de la journée et pourquoi ?
Le plus beau moment de ma journée, c’est plusieurs moments, ces instants où les êtres que j’aime m’offrent de la douceur. Mes enfants, mon homme. Un câlin (que ce soit le soir ou le matin) et le soleil est là ! Je me ressource totalement dans cette douceur.

Oh que oui l’amour toujours l’amour qui nous porte, nous transporte…

# Quel est le plus beau moment de ta vie en dehors de la naissance de tes enfants ?
C’est lorsque je suis sur scène pour présenter l’un de mes films et que je rends hommage aux gens qui ont travaillé avec moi sur le projet. Ce moment où le public est venu là pour voir mon travail. D’une certaine façon, je me mets à nu et pour quelques instants, je me sens comme une reine. C’est un moment unique, une émotion qui peut me rendre muette.

Une reine nue et muette, c’est une image qui nous parle bien à nous les Rose.

# Si tu avais une tige de Rose magique dans la main, tu changerais quoi dans ta vie ?
Je crois que j’aurais aimé faire le tour du monde. Vivre dans plusieurs pays, rencontrer les populations… m’enrichir à ces contacts là. Il y a tant d’endroits extraordinaires, ça me fait rêver.

# Comme on est super bien documentés, on sait que tu organises avec ton amoureux tous les étés, la Semaine Internationale de la Joie et de la Bonne Humeur. Tu nous expliques ?
Oui c’est la SIJBHU en abrégé… ce sigle nous fait bien rire.
Le concept est le suivant : j’ai 4 amies très proches. Quand on est devenues mamans, on a commencé à éprouver quelques difficultés matérielles à se voir… Cette semaine a été organisée pour se retrouver en famille avec nos enfants pendant une semaine complète à la campagne. C’est préparé très « sérieusement » en amont parce qu’il y a plus d’enfants que de parents. Chacun est responsable d’une activité proposée à tout le groupe. La semaine est composée de cours de danse, accrobranche, capoéira, yoga, ateliers terre/poterie… Nous rivalisons d’imagination pour que ces retrouvailles se passent dans un esprit de fête et de rire et de parfaite harmonie. Par ailleurs avec ces 4 amies, nous partons une fois par an un week-end en Europe juste entre filles.

Tu vois comme tu nous fais du mal là en racontant ça ? Et nous alors, on peut pas être dans tes 4 amies ???

# Quel genre de personnes peut t’inspirer de l’admiration ? Si on te demandait de but en blanc de nous citer une femme qui mérite d’être intronisée Rose, tu citerais qui ?
Sans hésitation, pour moi « La Femme Formidable » est une Sage-Femme. C’est le plus magnifique métier du monde. Et plus encore, la Sage Femme qui a mis au monde ma dernière fille. Elle se nomme Samra. Elle a été si importante dans notre vie ! Nous sommes restées en lien, je l’invite à mes projections de film, c’est toujours un immense bonheur que de la voir.

# As-tu le tuyau d’enfer à proposer aux Rose comme par exemple celui qui t’a permis de rentrer à un concert de Polnareff sans billets et à guichet fermé ?
Ah ah oui bien sûr. J’ai un tuyau formidable : quand il y a un gros bouchon à Paris, je sors de la voiture et fais la circulation. Les gens sont interloqués mais ça marche à tous les coups. La dernière fois c’était hier… j’étais en robe et talons aiguilles, je me suis mise au milieu de la route et j’ai tout ré-organisé dans le plus grand calme avec mes bras… Les voitures suivaient mes indications.
Ce fut un grand moment surréaliste et… parfait.

Claire, ah Claire, on visualise la scène et on en pleure de rire mais… nous n’en garantirons pas la reproduction. Mais au cas où tu ferais des émules, Paris ressemblera vite à un sketch.

# Quelle est ta recette secrète (qui du coup ne sera plus secrète), juste pour les Rose pour conserver cette énergie du matin jusqu’au soir et même la nuit?
Il me semble que c’est dans mes gènes. Ma grand-mère a 87 ans je suis la même qu’elle, et ma mère entre les deux a la même énergie. Il parait que lorsqu’on se retrouve toutes les trois, on a l’impression d’être pris dans un ouragan ! Je veux bien le croire.
Mais je préfère poétiser et dire que c’est grâce à une boisson à base de jus de citron, gingembre et paillettes.

Quand est-ce que tu ouvres un bar ?

Merci Claire tu es une Rose formidable.

Claire Beaugé
06 82 97 59 26

# La bande démo de Claire Beaugé la comédienne : visionner la bande démo

Ses réalisations
# paris me le clip pour marcella et pépée (version longue et version courte) : visionner le clip
# proverbe grinçant : visionner le court-métrage