Portrait #5

||||| 1 Formidable |||||

Isabel Vissouze, designer, créatrice des Epatants tribu de jolis objets + grande curieuse de tout ce qui fait que la vie est belle (yoga/jardinage/design/arts/cuisine… liste incontrôlable, alors on arrête là !)

# Après seulement quelques minutes de délibération tellement ta Rositude saute aux yeux, tu es élue Rose du mois pour le blog des Femmes Formidables. Tu es notre Rose numéro 5. Comme nous, les Rose, on te trouve épatante depuis longtemps, nous ne sommes pas surprises de ce choix, mais toi, ça te fait quoi ?
Je dois dire que ça m’épate car comme souvent, les créatifs, j’ai besoin de reconnaissance. En même temps, je comprends que l’on s’intéresse à moi, à mon travail mais c’est un plaisir toujours neuf et épatant !

Quelle belle bande d’épatées on fait là !

# On va te tirer les pétales de rose du nez sur ton métier d’aujourd’hui, mais dis nous d’abord, avant de créer les Epatants, tu faisais quoi ?
J’étais Directrice Artistique en agence de publicité pendant 25 ans.

# Tu nous racontes un peu quand et comment Les Epatants sont nés ?
Tout est parti d’une sorte d’obsolescence de mon métier de DA justement, l’usure… J’ai eu besoin de me renouveler, de reprendre possession de ma vie, de mes envies. Petite fille, je fabriquais déjà des chaises en bois de cagette pour mes poupées, alors ce fut comme une évidence : c’était ma voie d’imaginer, puis de fabriquer des objets qui me plaisent ! Ainsi l’idée de créer « Les Epatants » est née.

Mais waouuuu … tu veux dire que quand nous on se roulait par terre pour que nos parents nous achètent les dernières Barbies au jambes articulées, toi tu leur construisais des meubles ? Ca fait pas un peu surdouée, ça ?

# Et ce nom des Epatants, tu l’as inventé comment ?
C’est épatant, c’est très années 50. Ca claque ! J’adore ! C’est joyeux et positif. Ce qui me plait dans cet adjectif c’est qu’il concerne autant les objets que les gens qui les achètent. C’est un concept bilatéral.

# Qu’est ce qui a déclenché concrètement l’envie de fonder cette Société ?
Le déclic fut une bouillotte. Je me trainais une affreuse bouillotte  avec une housse en moumoute vert-brésil depuis des années. Un jour, j’ai eu honte de cette laide addiction alors je m’en suis conçue une, beaucoup plus chic ! Tout est parti de ce premier objet, puis dans la foulée,  j’ai conçu le Nezcessaire, un joli étui à mouchoirs et puis ce fut l’ascension : les Lavez Maria, les Mat-Uvu sont nés…

Comme quoi les bouillottes, on n’y fait jamais assez attention… Nous savons à présent qu’elles peuvent changer une vie.

# Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?
Absolument tout est source d’inspiration pour moi. La vie en général est inspirante. Je suis une éponge visuelle, une éponge à formes, à couleurs et je suis sur-entraînée. Je pense que je pourrais arriver première à une compétition de sources d’inspiration.

Enorme idée : organiser une compète d’inspiration ! On s’y colle.

# Quelle est ta plus formidable source de fierté dans ton travail ?
Bien sûr, c’est quand le désir pour mes produits sort du cercle des militants qui me portent depuis la première heure et que l’on me passe commande ! Mes objets vont dans le monde et moi, je m’envole !

# Si tu avais un pouvoir magique qui te permette de changer quelque chose de ta vie là tout de suite, même une toute petite chose, ce serait quoi ?
Avec mon pouvoir, je m’octroierai deux choses :
La première, pouvoir manger toutes les nourritures savoureuses que je veux tout en restant mince !
La deuxième : avoir une armée de petits lutins bienveillants au fond du jardin, qui m’aident à fabriquer les objets car je suis souvent débordée !

Le rêve, en quelque sorte ! Allez hop on cherche la baguette magique avec toi et après tu nous la prêtes. Ca marche ?

# Si tu devais avoir un pouvoir magique qui te permette de changer quelque chose dans le monde ?
J’aimerais que le soleil se lève pour tout le monde.

# Etre une Rose c’est être une Femme Formidable. Que trouves-tu de plus formidable en toi ?
Je suis gaie. J’ai besoin de rire en permanence, je cherche la légèreté en toute chose. La bonne humeur est une politesse que je fais aux autres et à moi-même.

Pas mal comme qualité ! Tu as pensé à rédiger une plaquette « mode d’emploi » histoire que tout le monde en profite ?

# Par quoi commence pour toi une journée formidable et par quoi se termine-t-elle ?
Une journée formidable commence par une séance de yoga, salutation au soleil, posture chien tête en bas… et se termine par un délicieux verre de vin rouge.

La vraie vie, quoi !

# Une envie formidable là tout de suite à part celle de raccrocher et d’aller nous concocter des superbes objets épatants ?
Oui, je voudrais aller dans mon jardin déranger les merles car je dois gratter la terre. Je construis un potager – jardin, où la salade côtoie l’hellébore, le fenouil s’acoquine avec la marguerite et le radis pousse au pied du dahlia. Une sorte de création artistique !

# Isabel, une dernière chose s’il te plait : tu habites à quelle adresse et à quelle heure on vient ? Parce que nous, boire un verre de vin rouge dans ton jardin rempli de fleurs et de légumes en papotant avec les merles tandis que les lutins danseront la farandole en travaillant pour toi… c’est une expérience qui nous tente bien !

Merci Isabel, tu es une Rose formidable.

Pour découvrir la Société les Epatants de plus près:
La boutique des Épatants c’est là : www.lesepatants.com

La vie intéressante des Épatants c’est là et là et là :
sur Facebook
sur Twitter
sur Pinterest